EQUIPE

Anaïs POTENZA

Coordinatrice générale et Responsable des formations

Son expérience dans le milieu socio-culturel commence à ses 16 ans quand elle intègre, l’Association des Jeunes Idées (Association autogérée par des jeunes entre 16 et 25ans). En parallèle, à 19ans Anaïs Potenza devient responsable d’exploitation dans une boite de nuit à Genève. Elle continue, pendant de nombreuses années,  à travailler dans le milieu culturel genevois, en tant que Coordinatrice, responsable Billetterie et Administratrice, dans des structures telles que Post Tenebras Rock, La Gravière, Antigel, La Bâtie, Les Créatives ou encore L’Association le Vélodrome. Toutes ces années sont agrémentées d’un mandat de 5ans en tant que conseillère municipale à Puplinge dans les commissions : solidarité, jeunesse-ainé et animation, ainsi que d’un engagement pour sensibiliser médiatiquement contre le sexisme et la grossophobie. Son aventure We Can Dance it débute en 2019, pour elle se fût une évidence de transformer son engagement personnel en activisme professionnel.

Zabou JAQUET

Chargée de projet et administratrice

Zabou Elisabeth Jaquet commence à travailler en 2008 dans le milieu nocturne genevois. Elle exploite un bar de nuit dès 2010. S’en suit un parcours associatif et culturel de plus de 10ans dans des structures telles que La Barje, La Gravière ou encore Antigel. Elle gère également un bar et travaille en tant qu’Assistant PCO dans l’organisation de conférences médicales à l’international. Son intérêt pour les questions de violences sexistes et sexuelles est éveillé par son expérience en tant que femme dans un milieu majoritairement masculin et sa participation au projet pilote de We Can dance It en 2017.

Faisant partir d’une faitière de lieux nocturnes (GCN) depuis 2016, elle est aux premières loges pour comprendre les problématiques rencontrées par ces lieux et leurs publics, c’est pourquoi s’engager à We Can Dance It était une évidence.

Lorraine ASTIER

Formatrice – Milieu nocturne

Diplomée d’un Master en Etudes Genre de l’université de Genève, Lorraine Astier travaille depuis plusieurs années comme chargée de projet et animatrice auprès de différents publics pour la prévention des violences de genre et la lutte contre les stéréotypes et les discriminations (Viol-secours, Asile LGBT, Fédération des associations LGBT, Amnesty International, ARAPA). Elle a également fait partie de l’organisation de plusieurs évènements et soirées féministes genevoises, ainsi que du Festival RATURE, festival pluridisciplinaires queer féministe, durant plusieurs années.

Aline BOEUF

Formatrice – Espace public

Avec un parcours professionnel diversifié mais ayant comme fil rouge le service public, Aline Bœuf poursuit aujourd’hui un Doctorat en Sociologie à l’Université de Genève. Après presque dix années de bénévolat dans la communication culturelle, elle se consacre maintenant aux questions de genre, de santé et de « care » ainsi qu’à la lutte contre les inégalités.

Camille CANTONE

Juriste

Camille est engagée dans les milieux politiques et associatifs depuis ses 17 ans, plus particulièrement des associations féministes. Elle a fait des études de droit à Fribourg à côté d’un emploi à temps partiel en tant que travailleuse sociale avec des personnes en situation de handicap. Se spécialisant dans les questions de droit du travail, elle poursuit avec un emploi en tant que juriste dans le syndicat Unia Vaud durant deux années et demi. Elle poursuit ce travail aujourd’hui en tant que secrétaire syndicale au SSP à Genève, à côté d’un master en droit. Elle y a suivi des cours qui s’inscrivent dans une ligne de justice sociale, comme la clinique juridique ou la loi sur l’égalité. Après avoir participé comme intervenante dans l’espace publique avec We Can Dance It afin de déconstruire les stéréotypes de genres, elle continue cet engagement à travers le droit, avec des permanences juridiques gratuites.

Aina FONT DE BENITO

Stagiaire

Après un Bachelor en Sciences de l’éduction, Aina Font de Benito finira en 2023 un Master en Etudes genre. Elle est actuellement joueuse semi-professionnelle de basket en LNA, ainsi qu’entraineuse-responsable de deux équipes de basket pour des jeunes en situation d’handicap mental. Ce parcours est ponctué d’engagements tel qu’animatrice remplaçante à Super Licorne (Association de rencontre et d’animation pour les personnes issues de migration ou requérantes d’asile).